Est-ce que je prends trop de médicaments ?

krogerEdeltraut Kröger, B. Pharm., Ph. D., professeure associée à la Faculté de pharmacie de l’Université Laval et au Département de médecine de famille de l’Université McGill, chercheuse au Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec et consultante à l’Institut national de santé publique du Québec

 

marcotte

 

Martine Marcotte, M. Sc., professionnelle de recherche au Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec

 

 

Vous avez peut-être entendu les mots polypharmacie ou déprescription. Voici ce qu’ils veulent dire :

La polypharmacie

  • C’est la prescription de plusieurs médicaments différents. Généralement, on parle d’au moins 5 médicaments différents.
  • En vieillissant, il arrive souvent qu’on ait plus de problèmes de santé. Il est aussi fréquent qu’on prenne plusieurs médicaments.
  • Au Canada, au moins 80 % des personnes âgées prennent des médicaments prescrits par un médecin. Environ 60 % de ces personnes prennent au moins 5 médicaments différents, et 20 % en prennent au moins 10.

Y-a-t-il des risques à prendre plusieurs médicaments ?

Plus on prend de médicaments,

  • plus c’est compliqué de tous les prendre de la bonne façon;
  • plus il y a de risques d’interactions – soit entre les médicaments, soit entre les médicaments que l’on prend et ce que l’on mange;
  • plus il y a de risques d’effets indésirables. On les appelle aussi effets secondaires. Ces effets indésirables varient selon les médicaments et selon les personnes. Ils varient également selon l’âge et l’état de santé. Les effets indésirables des médicaments ne sont pas seulement agaçants. Ils peuvent amener une détérioration de la santé et de l’autonomie;
  • même si on prend un médicament depuis des années sans problème, il peut arriver que ce médicament ne nous convienne plus.

Que faut-il faire lorsque l’on prend plusieurs médicaments ?

–      Il est important d’avoir une liste à jour de tous les médicaments que l’on prend : les médicaments prescrits et les médicaments obtenus sans ordonnance, ce qui inclut les vitamines et autres suppléments alimentaires ainsi que les produits naturels.

–      Votre pharmacien peut vous aider à préparer cette liste de médicaments. D’ailleurs, on devrait le consulter avant de prendre des médicaments disponibles sans ordonnance, des suppléments alimentaires ou des produits naturels.

–      Si vous fréquentez plusieurs pharmacies, il faut réunir toutes ces listes !

–      Il est préférable de se procurer tous ses médicaments dans une seule pharmacie.

–      Apportez la liste à jour des médicaments que vous prenez quand vous consultez un professionnel de la santé. Il est important que votre médecin de famille soit au courant de tous les médicaments que vous prenez.

–      Soyez attentifs à de possibles effets indésirables de vos médicaments. Notez-les et parlez-en à votre pharmacien et à votre médecin.

La déprescription

–      C’est une démarche pour arrêter un médicament prescrit si ce médicament présente plus d’inconvénients que d’avantages. Une réduction de la dose de ce médicament peut aussi être envisagée.

–      Plusieurs situations peuvent mener à envisager une déprescription :

o   des effets indésirables persistants qui nuisent à la qualité de vie ou à la santé;

o   des changements de l’état de santé qui rendent un médicament non nécessaire;

o   une hospitalisation ou l’admission dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

–      Un exemple de déprescription est l’arrêt graduel des somnifères. La déprescription est une démarche qui doit toujours être menée par des professionnels de la santé.

On fait ça comment, la déprescription ?

–      En collaboration entre le médecin, le pharmacien et le patient.

–      On procède à l’examen de la liste des médicaments pris :

o   Pour quelles raisons chaque médicament est pris?

o   Est-ce qu’il présente des effets indésirables?

o   Quelles sont les interactions possibles?

o   Est-ce qu’il y a eu des changements de l’état de santé?

o   Est-ce que les bienfaits du médicament dépassent les inconvénients?

–      Pour la personne âgée qui prend plusieurs médicaments, une telle révision s’impose au moins une fois par année.

–      Si une déprescription est envisagée, il faut décider par quel médicament commencer, comment procéder et comment faire le suivi.

 

Pour en savoir plus

Le site web de la campagne Choisir avec soin est une bonne source d’information.

La campagne est appuyée par un grand nombre d’associations médicales au Canada :

http://www.choisiravecsoin.org/recommendations/