Immunisez-vous contre le zona!

P-12 drvinceletteLe Dr Jean Vincelette est le directeur médical et scientifique des Cliniques de la Fondation du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Spécialiste en microbiologie et infectiologie, il nous informe sur une maladie qui touchera plus d’une personne sur cinq : le zona.
Vous ressentez des brûlures, picotements ou une sensibilité accrue sur une zone délimitée de votre peau? Des rougeurs et des boutons apparaissent sur cette zone située d’un seul côté de votre corps?
Vous souffrez peut-être de zona. Cette affection se manifestera éventuellement par des éruptions cutanées très douloureuses. Maux d’estomac et de tête, fièvre et frissons peuvent même être au rendez-vous. L’éruption disparaît habituellement après 10 à 15 jours mais chez plusieurs la douleur persiste des semaines, voire des mois, et parfois même des années.
Inutile de vous mentionner que ceux qui en souffrent sont souvent, parallèlement, affectés psychologiquement par la maladie. Difficultés à se concentrer, à dormir, etc. Le zona peut donc chambouler la vie de la personne atteinte, mais aussi celle des gens de son entourage.
D’où ce virus provient-il?
Le zona est causé par le même virus que la varicelle, d’où son nom : virus varicelle-zona. Une fois contracté, ce virus reste dormant dans le corps, et ce même après la guérison de la varicelle. Ce qui explique pourquoi ceux qui ont eu la varicelle sont plus à risque de développer le zona. La plupart des personnes souffrant de cette affection ont entre 50 et 70 ans, mais elle peut survenir à n’importe quel âge lorsque le système immunitaire est affaibli.
Il se peut que les adultes déjà infectés, qui ont été en contact avec des enfants atteints de varicelle, bénéficient d’une protection accrue contre le zona. Les scientifiques croient qu’une seconde exposition au virus stimule le système immunitaire et contribue ainsi à maintenir le virus à l’état dormant.
Mentionnons également qu’une personne atteinte de zona peut transmettre le virus à une personne non immune et provoquer chez cette dernière une varicelle.
Comment vous protéger du zona?
Il existe des médicaments antiviraux une fois la maladie déclarée mais ils doivent être administrés rapidement et leur effet est limité. La vaccination constitue la meilleure protection. Le vaccin est sécuritaire et a démontré une efficacité de 50 % contre le zona et une efficacité supérieure pour prévenir les douleurs persistantes. Avant 2009, rien ne permettait de prévenir le zona, qui est souvent extrêmement douloureux et entraîne parfois des complications. Nous avons maintenant la chance de s’immuniser contre cette maladie! Ce vaccin est particulièrement destiné aux personnes de 60 ans et plus.
Si vous croyez être atteint de zona, consultez un médecin.
Les Cliniques de la Fondation du CHUM : allier santé, savoir et philanthropie
Plusieurs maladies infectieuses graves peuvent être évitées grâce à une bonne vaccination. La plupart des vaccins vous immunisent à près de 100 %. L’équipe spécialisée de la Clinique Santé-voyage de la Fondation du CHUM saura certainement vous conseiller sur les différents plans de vaccination pouvant protéger votre santé et vous permettre ainsi de vaquer à vos occupations en toute tranquillité.
Les Cliniques de la Fondation du CHUM réunissent sur un même site la Clinique Santé-voyage et la Clinique Santé-préventive. Elles rassemblent depuis plus de 20 ans une équipe constituée de professionnels qui unissent leurs connaissances et leur expérience au profit de votre santé.
Visitez santevoyage.com ou suivez-nous sur Facebook pour obtenir les nouvelles les plus récentes des Cliniques.
TOUS LES PROFITS DES CLINIQUES SANTÉ-VOYAGE ET SANTÉ-PRÉVENTIVE SONT VERSÉS À LA FONDATION DU CHUM. PRENEZ SOIN DE VOUS EN FAISANT PREUVE DE GÉNÉROSITÉ!