Infections transmissibles sexuellement et aînés

Regard sur un sujet peu souvent abordé et qui en même temps demande qu’on l’explore avec doigté.

Valérie Sigouin, sexologue et maître-praticienne en PNL
Valérie Sigouin, sexologue et maître-praticienne en PNL

De nos jours, une réalité nous force à constater que la population canadienne a maintenant la chance de vivre plus longtemps et plus sainement. Comme l’espérance de vie ne cesse de s’accroître chez nos aînés, les questions reliées à l’amélioration de la santé et du mieux-être ne cessent d’augmenter et de se révolutionner. Il existe un réel désir et un besoin important d’informer la population de toutes nouveautés et avancées dans le domaine de la santé afin de préserver des occasions pour que les personnes âgées puissent vieillir et s’épanouir dans la joie et le plaisir.
Les ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang) anciennement appelées MTS ne concernent guère uniquement la population cible des jeunes adultes. Les personnes d’âge mûr représentent aussi une clientèle vulnérable. Bien que certains adultes plus âgés ont une activité ou un désir sexuel qui diminue, d’autres quant à eux demeurent sexuellement actifs.

Connaissances et sensibilisation
Des études ont démontré que les aînés resteraient peu informés en matière d’éducation à la sexualité. Les messages de prévention étant davantage axés vers les jeunes pour les sensibiliser et les aider à faire des choix sécuritaires et éclairés. L’éducation en matière de santé sexuelle reçue par les aînés, pour ceux qui ont eu la chance d’en avoir une, aurait davantage misé sur la moralité sexuelle que sur une transmission de connaissances fort utiles ou d’outils sexologiques les aidant à mieux vivre leur sexualité et à favoriser l’adoption de relations saines avec les autres.

Comportements à risque
Les comportements à risque sont semblables autant chez les adultes que chez les plus jeunes. Les tests de dépistage chez les personnes âgées sont à la baisse. La réalité démontre qu’il y a également des relations sexuelles non-protégées chez les aînés. Certains d’entre eux fréquenteront multiples partenaires sexuels et useront de la pensée magique en se disant qu’ils seront à l’abri d’une ITSS.

Facteurs interpersonnels et sociaux
La sexualité des personnes âgées peut être perçue par la société de façon négative. Certains facteurs tels que la gêne ou la discrimination peuvent suffire à empêcher certains aînés à consulter un professionnel de la santé. L’âge, la culture, la vie de couple ou le milieu social dans lequel chaque aîné évolue peuvent avoir une incidence également sur la prévention des ITSS. La retraite peut apporter quant à elle une nouvelle dynamique et engendrer l’envie de faire de nouvelles rencontres. Célibataire ou divorcé, certains y verront parfois une occasion d’élargir leurs horizons et, qui sait, se laisseront tenter par la croissance de l’industrie des sites de rencontres. Selon ce que l’individu recherche, les rencontres intimes peuvent se multiplier tout en considérant les probabilités à la hausse qu’une ITSS soit contractée.

Pont vers le futur
Pour diminuer le nombre de cas d’ITSS, mieux vaut miser sur la prévention. Bien que certains adultes plus âgés trouvent intimidant de parler ouvertement de sexualité, une communication franche et ouverte entre partenaires potentiels est essentielle pour s’assurer d’une bonne santé sexuelle. N’hésitez pas à communiquer avec un professionnel de la santé pour ventiler ou partager des difficultés que vous pourriez rencontrer dans votre vie sexuelle. Entourez-vous des personnes qui sauront vous aider. Votre santé est une priorité.