Magasinage en ligne

La fraude liée au magasinage en ligne concerne autant les acheteurs que les vendeurs

Qu’est-ce que la fraude liée au magasinage en ligne?

 

panierDe nos jours, les Canadiens peuvent acheter et vendre presque n’importe quoi sur Internet. Hélas, des criminels peuvent profiter de l’anonymat qu’offre Internet pour abuser des acheteurs et vendeurs peu méfiants.

Ainsi, les escrocs peuvent vendre un produit – souvent à un prix ridiculement bas – juste pour s’emparer de vos renseignements personnels et des données de votre carte de paiement. Ils peuvent aussi prendre votre argent et vous envoyer un objet sans valeur, voire ne rien vous envoyer du tout.

 

Qu’est-ce que la fraude liée aux enchères en ligne?

Les sites d’enchères en ligne sont des marchés aux puces virtuels qui proposent au plus offrant une sélection d’articles neufs ou d’occasion. Parmi les escroqueries recensées, citons l’information trompeuse sur un article, la non-livraison de biens et de services et le non-paiement de biens livrés.

En outre, les enchères en ligne peuvent être truquées par des escrocs. Supposons que vous vendiez un article : l’escroc fait une offre basse suivie d’une offre beaucoup plus haute sous un autre nom. Juste avant la clôture de l’enchère, l’escroc retire son offre haute et c’est l’offre basse qui l’emporte. Si vous achetez un article, l’escroc gonflera artificiellement le prix en entrant plusieurs offres fictives.

Information importante

La plupart des sites d’enchères en ligne offrent un guide d’apprentissage et des conseils de sécurité en ligne qui renseignent sur les modalités appropriées de paiement en ligne et les précautions à prendre. Ces modalités de paiement sont très sûres et peuvent réduire considérablement les risques de fraude tout en offrant une protection des achats.
Les vendeurs font l’objet d’une grande partie des plaintes de fraude liée aux enchères en ligne.
Si vous achetez ou vendez quelque chose en ligne, méfiez-vous des fraudes par chèque de paiement en trop. Dans ce type d’escroquerie, vous recevez en paiement de l’objet vendu, un chèque d’un montant supérieur à celui convenu. L’escroc s’attend à ce que vous lui restituiez la différence avant de vous apercevoir qu’il s’agit d’un chèque sans provision
Signalez-la

Si vous êtes victime de fraude en magasinant en ligne :

Étape 1. Communiquez avec le poste de police de votre quartier.
Étape 2. Signalez la fraude au Centre antifraude du Canada en vous rendant sur leur site Web ou en composant le 1-888-495-8501.
Étape 3. Signalez également la fraude au site Web de magasinage en ligne avec lequel vous avez fait affaire.
Enrayez-la

Faites affaire avec des entreprises ou des particuliers que vous connaissez de réputation ou par expérience. Si vous ne connaissez pas l’entreprise, informez-vous. Les bonnes entreprises affichent une foule de renseignements sur leurs sites : leur adresse postale, leurs numéros de téléphone et de télécopieur, et d’autres détails, par exemple si elles sont membres d’organismes comme le Bureau d’éthique commerciale.
Renseignez-vous sur la politique de protection des renseignements personnels. Assurez-vous que les modalités de collecte, de protection et d’utilisation des renseignements personnels vous conviennent avant de donner toute information. Les commerçants responsables ont une politique de « désistement », qui vous permet de décider si vous voulez que les renseignements qui vous concernent soient communiqués à des tiers.
Ne vous laissez pas convaincre de passer à d’autres modes de paiement que ceux recommandés par le site d’enchères en ligne. N’envoyez pas d’espèces, ni de mandat et n’effectuez pas de virement.
Méfiez-vous des courriels d’hameçonnage dans lesquels on vous demande des renseignements financiers ou personnels.
Pensez à utiliser des services d’entiercement. Le tiers ou dépositaire offre un service consistant à retenir le paiement de l’acheteur jusqu’à ce qu’il soit avisé que les marchandises ou les services ont été livrés. Il verse alors le paiement au vendeur ou au fournisseur. Faites également des recherches pour vérifier la crédibilité du service d’entiercement approuvé par le fournisseur de services de vente aux enchères en ligne, car certains criminels n’hésitent pas à créer des sites de services d’entiercement frauduleux en piratant des sites légitimes ou en inventant des entités entièrement fictives pour s’approprier l’argent des victimes qui s’en remettent à eux en toute confiance.
Effectuez tous vos achats depuis votre ordinateur à la maison seulement; c’est beaucoup plus sécuritaire que de magasiner à partir d’un terminal dans un cybercafé ou une bibliothèque.
Si vous prévoyez acheter en ligne, rendez-vous directement sur le site Web du vendeur en tapant l’adresse dans votre navigateur. Ne cliquez pas sur un lien dans un courriel, même si vous connaissez la personne qui vous l’a envoyé.
Assurez-vous que votre connexion est protégée. Lorsque vous magasinez en ligne, n’inscrivez aucune information financière si vous voyez une clef brisée ou un cadenas ouvert dans votre navigateur. Cela signifie que la transaction n’est pas protégée et qu’elle peut être interceptée. Si vous voyez une clef complète ou un cadenas verrouillé, la transaction est protégée.
Pensez à utiliser une carte de paiement à crédit limité ou à usage unique.
Consultez vos relevés bancaires et de cartes de crédit en ligne. Les relevés électroniques vous permettent de voir vos achats et vos paiements dès qu’ils sont effectués plutôt que d’avoir à attendre la fin du mois pour examiner votre relevé sur papier.
Ne communiquez jamais votre NAS, votre date de naissance ou votre numéro de permis de conduire à un vendeur.
Avant de faire une offre, prenez soin de bien vous renseigner sur le fonctionnement des enchères en ligne, vos obligations en tant qu’acheteur et celles du vendeur.
Rappelez-vous : si une offre semble suspecte ou trop alléchante, il y a forcément anguille sous roche.

sources: http://www.rcmp-grc.gc.ca/scams-fraudes/shop-magasinage-fra.htm

 

Liens