Le dialogue intergénérationnel : une avenue prometteuse de lutte contre l’intimidation

P-18 Lussier-TherrienMarika Lussier-Therrien, M.A.
Étudiante à la maîtrise en service social, Université de Sherbrooke
Auxiliaire de recherche, Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées

 

 

 

 

Studio de Jean Langevin, 7 Chemin Bates - 2011-09-29 - Jean Langevin / TVA Publications

Marie Beaulieu, Ph.D.

Professeure, École de travail social, Université de Sherbrooke
Titulaire, Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées
Chercheure, Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS Estrie-CHUS.

Qu’est-ce que l’intimidation ? L’intimidation, qui touche l’ensemble d’une collectivité, est basée sur des rapports de force inégaux où sont mis en scène des gestes délibérés et répétitifs visant à nuire ou à faire du mal à autrui. L’intimidation peut prendre différentes formes (physique, verbale, sociale, matérielle) et se produire dans différents milieux (résidence pour personnes aînées, milieu scolaire, lieu public, université, centre communautaire, milieu d’hébergement, etc.). L’intimidation se passe en personne ou par l’entremise des technologies de l’information et de la communication (réseaux sociaux, courriels, messages textes, Internet); on parle alors de cyberintimidation. Les conséquences de l’intimidation sont dévastatrices, car elle peut engendrer notamment de la peur, du stress, de l’isolement, une perte d’appétit et même mener au suicide.

Est-ce que les personnes aînées peuvent expérimenter de l’intimidation ? Personne n’est à l’abri de l’intimidation, peu importe son âge. Ce faisant, les personnes aînées n’en sont point exemptées. Dans une résidence pour personnes aînées, par exemple, une personne aînée peut se voir insultée à répétition ou être la cible de rumeurs non fondées. Un groupe de personnes aînées qui refuse qu’un résident joue aux cartes avec eux peut également mener à une situation d’intimidation.

Que diriez-vous de lutter contre l’intimidation par des activités intergénérationnelles ? Considérant que l’intimidation peut être expérimentée tant par les personnes aînées que les adolescents, nous avons cru opportun, dans le cadre d’un stage de maîtrise en service social, de sensibiliser les deux générations par des activités intergénérationnelles. Trois activités intergénérationnelles furent menées dans le but de permettre aux participants de : reconnaître les conséquences de l’intimidation selon les générations ; nommer des stratégies ou actions possibles pour lutter contre l’intimidation ; et permettre aux participants d’identifier les similitudes de l’intimidation selon les générations.

Au départ, les adolescents ignoraient l’existence de l’intimidation chez les personnes aînées, mais ils se sont démontrés intéressés à comprendre ses manifestations. De plus, tant les personnes aînées que les adolescents croient que l’intimidation se déroule en l’absence de témoins. Pourtant, dans la plupart des situations d’intimidation, il y a bel et bien un témoin, d’où l’importance que ce dernier dénonce les situations afin d’y mettre fin. Les adolescents proposent des stratégies axées sur des méthodes défensives (confronter, jouer le jeu de l’intimidateur) afin de mettre fin aux situations d’intimidation tandis que les personnes aînées suggèrent des méthodes plus indirectes (nommer ses sentiments à l’intimidateur, rédiger une lettre) et basées sur la résolution des conflits (utiliser l’humour pour désamorcer une situation). Quoi qu’il en soit, les participants reconnaissent tous l’importance de sensibiliser tant les adolescents que les personnes aînées à l’intimidation.

À la lumière de cette expérience, les activités intergénérationnelles constituent une avenue intéressante et pertinente de lutte contre l’intimidation, car elles ont l’avantage d’engendrer la création de liens entre les générations, par un dialogue sur l’expérience vécue par l’une ou l’autre, voire chez l’une et l’autre d’entre elles. Cet espace de rencontre favorise une mise en commun des préoccupations, des stratégies et des moyens qui existent afin de lutter contre l’intimidation chez les personnes aînées et les adolescents. Ainsi, chacun a l’occasion de partager son expérience et de s’inspirer de celle des autres pour agir.

En somme, les activités intergénérationnelles de lutte contre l’intimidation permettent d’acquérir de nouvelles habiletés, compétences et connaissances; de s’exprimer sur la thématique; de faire valoir son expérience; de briser l’isolement; de créer des liens entre les générations; de renforcer à la fois l’estime, le respect et la confiance en soi et de prendre part à une expérience intergénérationnelle enrichissante !