Les aidants, ces athlètes psychologiques

Julie Martin, conseillère aux proches aidants
Karène Larocque, psychologue
Marie-Josée Lagacé, psychoéducatrice

Le rôle de proche aidant est sans aucun doute très exigeant au plan psychologique. La personne aidante doit en effet assumer de nombreuses responsabilités qui demandent beaucoup d’énergie, et cela généralement sur de longues périodes. D’ailleurs, selon une étude réalisée à l’Université du Québec à Chicoutimi, le niveau de détresse psychologique chez les proches aidants est de 25 % plus élevé que la moyenne.

Karène Larocque, psychologue, compare les proches aidants à des athlètes psychologiques, étant donné les exploits qu’ils réalisent au quotidien. Elle souligne entre autres :
• la patience dont ils font preuve jour après jour;
• l’attention constante qu’ils portent à leur proche;
• et le contrôle de soi qu’ils démontrent lors de certaines situations difficiles.

D’autant plus qu’ils tentent de maintenir un bon moral pour la personne aidée, au-delà de la souffrance, de la maladie et de la perte d’autonomie qu’ils côtoient tous les jours. Pour continuer à accomplir son rôle de proche aidant, et les exploits psychologiques qui en découlent, il devient important, voire primordial pour la personne de refaire ses réserves d’énergie régulièrement, pour maintenir une bonne santé psychique. « J’entends souvent dire de la part des proches aidants : “ oui, mais j’aime ça faire ça, j’aime ça donner » !  Même si on aime ça, il faut quand même se ressourcer. C’est comme si quelqu’un disait : « j’aime ça me promener en auto ». « Même s’il aime ça, il va devoir arrêter mettre de l’essence pour pouvoir continuer à avancer », souligne Karène Larocque.

Pour soutenir un proche au quotidien, le proche aidant a besoin de toute son énergie. Et c’est en s’accordant des moments de détente qu’il peut se ressourcer pour bien remplir son rôle. Toutefois, se détendre peut devenir un véritable défi dans un quotidien aussi chargé. Comment faire ?

Pensez à vous
Penser à soi signifie se réserver chaque jour du temps pour recharger ses batteries en faisant ce qui vous plaît, ce que vous aimez. Un objectif réaliste est plus susceptible de se concrétiser que les grands projets audacieux! Par exemple, une sieste de 20 minutes, du jardinage, de la lecture, une promenade de 10 minutes ou une pause musicale. Le principal est que les activités choisies correspondent à vos envies, qu’elles vous détendent et vous procurent à nouveau toute l’énergie dont vous avez besoin. Besoin d’un coup de pouce pour vous dégager du temps? N’hésitez pas à communiquer avec le service Info-aidant au 1 855 852-7784. Des conseillers sont là pour vous aider à trouver de l’information, du répit et du soutien adapté à votre situation.

Étirez-vous
Les tensions musculaires, souvent liées au stress, peuvent être atténuées par des exercices d’étirement, dès que vous ressentez une douleur. Il ne s’agit pas de s’entraîner pour le marathon de New York, mais de s’adonner à des exercices de relaxation qui permettent un relâchement musculaire des zones les plus sensibles — nuque, épaules, jambes — et offrent une détente psychologique.

Respirez
Pour réussir à lâcher prise au moins une fois par jour, vous pourriez pratiquer la respiration rythmique. Il s’agit d’une méthode naturelle d’inspiration par le nez vers les poumons, puis le ventre, et d’expiration par la bouche. Pour vous accompagner dans cette méthode, il existe quelques applications mobiles qui peuvent vous guider dans vos exercices de respiration et ainsi vous aider à reprendre contact avec vous-même et le moment présent.

Aujourd’hui, pourquoi ne pas choisir une de ces pistes comme résolution pour prendre soin de vous? Que ce soit votre première gorgée de café le matin, quelques étirements avant les repas ou un simple moment pour pratiquer la respiration rythmique, vous verrez que ces plaisirs, aussi petits soient-ils, vous permettront de recharger votre énergie. Qui sait, vous prendrez peut-être goût à prendre soin de vous?