Manger « santé » !

helenepayetteHÉLÈNE PAYETTE, Ph. D., professeure, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke – chercheure, Centre de recherche sur le vieillissement, Centre de santé et de services sociaux – Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke

 

Nous savons tous ce qu’on devrait faire pour maintenir une bonne santé. Manger « santé », faire de l’exercice régulièrement et éviter de fumer. Ça semble très simple, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. L’information à ce sujet est abondante; et il est difficile de démêler le vrai du faux et d’adopter les bonnes pratiques. Et pourtant, plus nous vieillissons, plus nos habitudes de vie influencent le maintien de notre santé et de notre qualité de vie.

Nous savons bien qu’il vaut mieux éviter de fumer; et qu’il est important de pratiquer une activité physique tous les jours – que ce soit la marche, le jardinage, la bicyclette, la danse, etc.

  • Que signifie « manger santé » quand on aborde la dernière portion de sa vie ?
  • Y a-t-il des aliments à proscrire ?
  • Doit-on recourir aux suppléments alimentaires pour combler nos besoins?
  • Comment faire les bons choix alimentaires ?

Le Guide alimentaire canadien nous fournit les meilleurs conseils pour assurer que notre alimentation nous fournisse tous les éléments nutritifs dont nous avons besoin, en quantité suffisante pour maintenir une bonne santé. Ces recommandations s’appuient sur les plus récentes découvertes issues de la recherche sur la nutrition et le vieillissement.

Fruits et légumes

  • Les fruits et les légumes y tiennent la première place avec au moins 7 portions par jour.

Il s’agit donc de construire nos menus quotidiens de repas et de collations à partir de fruits et de légumes. Nous avons la chance d’avoir accès à des produits frais toute l’année et on peut aussi suivre les saisons pour les produits locaux. Nous y trouverons une grande quantité de vitamines et de minéraux dont nous avons besoin.  C’est meilleur au goût et moins cher qu’une bouteille de suppléments!

Pain, céréales, riz et autres grains

Le pain, les céréales, le riz et autres grains, les pâtes nous apportent toute la série des vitamines B. Et si on choisit les grains entiers, c’est encore plus gagnant!

Produits laitiers, viandes, poissons, noix, œufs

  • Au moins 3 portions journalières de lait, de yogourt, de fromage ou d’autres produits laitiers. Elles sont essentielles pour répondre à nos besoins en vitamine D et en calcium. En plus, les produits laitiers fournissent également de bonnes quantités de protéines que viennent compléter :
  • au moins 3 portions de poisson, de légumineuses, de volaille, de viande, d’œuf ou de noix, incluant le beurre d’arachide.

Finalement, pour vous assurer un bon appétit, des repas savoureux et nourrissants,

  • choisir des produits frais
  • cuisiner ses repas
  • et manger en bonne compagnie

Cela vous permettra en plus de limiter les apports de sel et autres additifs qui se retrouvent surtout dans les aliments transformés.

Prenons donc le temps de cuisiner, de manger et de savourer chaque bouchée !

 

NOTE – Vous pouvez consulter ou imprimer le Guide alimentaire canadien sur Internet au : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/alt_formats/hpfb-dgpsa/pdf/food-guide-aliment/print_eatwell_bienmang-fra.pdf

 

Si vous n’avez pas d’ordinateur ou d’accès Internet, vous pouvez vous procurer le Guide en appelant sans frais le 1 866 225-0709 – ou ATS pour sourds et malentendants : 1 800 267-1245. Il est également disponible sur demande, sur disquette, en gros caractères, sur bande sonore ou en braille.