Pas de retraite pour la santé mentale

philippePhilippe Landreville, Ph. D., psychologue

Professeur titulaire, École de psychologie, Université Laval

Chercheur régulier, Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec

 

 

Éelizalisabeth Beaunoyer, B.A.

Candidate à la maîtrise en psychologie, Université Laval

 

 

La santé mentale est un état de bien-être dans lequel la personne  atteint ses buts, surmonte ses difficultés, est productive et contribue à la vie de sa communauté. La santé mentale est donc plus que l’absence de troubles mentaux. Elle est importante tout au long de la vie. Comment maintenir une bonne santé mentale ?

  • Participer à des activités valorisantes, comme le bénévolat;
  • Avoir de bonnes relations avec les autres;
  • Gérer le stress;
  • Faire des activités agréables.

 

La plupart des aînés s’adaptent bien aux difficultés qui apparaissent souvent quand on avance en âge, comme la perte d’un proche ou les problèmes de santé. On pourrait penser que ces situations entrainent une diminution de la santé mentale, mais le sentiment de bien-être reste assez stable tout au long de l’âge adulte.

 

Malgré tout, les troubles de la santé mentale touchent plusieurs aînés. Ces troubles peuvent débuter à l’âge adulte ou plus tôt dans la vie. Les troubles dépressifs et anxieux figurent parmi les plus fréquents chez les personnes vieillissantes.

 

Le trouble dépressif majeur

Ce trouble se présente par une humeur triste ou un manque d’intérêt dans les activités habituelles. Les autres symptômes incluent :

  • des problèmes de poids ou d’appétit;
  • de la fatigue;
  • des difficultés à se concentrer ou à prendre des décisions;
  • une baisse de l’estime de soi;
  • penser souvent à la mort.

Les symptômes sont présents depuis au moins deux semaines.

 

Trouble dépressif persistant

Dans ce trouble, l’humeur triste est présente presque toute la journée, plus d’un jour sur deux, pendant au moins deux ans.

 

Les différents troubles anxieux

Ces troubles ont en commun une peur excessive, de l’anxiété et des troubles du comportement. La raison de la peur varie selon le trouble. Dans la phobie spécifique, par exemple, la personne a peur d’objets ou de situations précises, comme les insectes ou la vue du sang. L’agoraphobie est la peur de paniquer dans certains types de situations – par exemple, dans une foule – où il serait difficile de fuir ou de trouver de l’aide. Le trouble d’anxiété généralisée se manifeste par plusieurs inquiétudes exagérées, sur différents sujets comme la santé et l’argent. Ces inquiétudes sont durables et difficiles à contrôler.

 

Les chercheurs ont montré que certains médicaments et traitements psychologiques sont efficaces pour la dépression et l’anxiété chez les aînés. Ces traitements sont offerts par des professionnels de la santé des réseaux public et privé. Certaines régions offrent aussi des services spécialisés.

 

À Québec, par exemple, le Service de consultation de l’École de psychologie à l’Université Laval offre des services d’évaluation et de traitement psychologique au grand public. Pour plus d’informations : par téléphone, 418 656-5490 – par courriel, scep@psy.ulaval.ca – site Internet, https://www.scep.ulaval.ca/cms/site/scep/page28692.html.

 

À Montréal, des services d’évaluation et de consultation à prix modique sont offerts par le Centre de santé et de consultation psychologique de Montréal (Université de Montréal) : téléphone, 514 343-6452 – site Internet, www.cscp.umontreal.ca.

 

Pour obtenir une référence ou simplement vous confier à quelqu’un – L’Association des centres d’écoute téléphonique du Québec regroupe plusieurs centres à travers la province. Ils offrent des services d’écoute téléphonique gratuits, anonymes et confidentiels. Toute personne ressentant le besoin de se confier, vivant une détresse psychologique ou aux prises avec des idées suicidaires y trouvera une oreille attentive. Pour trouver un centre dans votre région : http://www.acetdq.org/centres-ecoute.

 

Bref, de bonnes habitudes de vie et, lorsque nécessaire, le recours à une aide professionnelle peuvent être très utiles pour maintenir ou améliorer la santé mentale et donc la qualité de vie des ainés.