Tout ce qu’il faut savoir sur la chirurgie de la cataracte

Dr Michel Giunta
Dr Michel Giunta, Ophtalmologiste

Avec le processus naturel du vieillissement, plusieurs personnes consultent en ophtalmologie pour une cataracte, une opacification du cristallin de l’œil.

Le cristallin situé à l’intérieur de l’œil joue le rôle de focaliser les rayons lumineux sur le fond de l’œil pour donner une image claire et nette. Quand l’œil fonctionne normalement, la lumière entre dans l’œil en traversant la cornée La surface protectrice transparente de l’œil., traverse le cristallin  Le disque transparent se trouvant derrière la pupille et contribuant à concentrer les rayons lumineux vers un foyer situé sur la rétet se concentre avec précision sur la rétine L’organe de transmission situé dans le fond de vos yeux qui envoie les images à votre cerveau., créant ainsi une image claire et nette.

Au fur et à mesure que l’œil vieillit, les protéines du cristallin commencent à s’agréger, à former des amas opaques. Ces amas rendent le cristallin plus opaque, laissant ainsi passer moins de lumière. La lumière qui atteint la rétine est diffusée ou éparpillée, aboutissant à une vision floue. On doit alors parler de chirurgie pour retirer la cataracte qui gêne la vision.

Les symptômes

Parmi les symptômes fréquents de la cataracte, citons :

  • une vision floue
  • des couleurs pâlies et délavées
  • une difficulté à voir la nuit
  • une sensibilité à la lumière, avec la formation de halos autour de points lumineux ou des problèmes d’éblouissement
  • un changement fréquent de votre ordonnance de lunettes ou de lentilles cornéennes et une vision double

Le traitement

Le traitement de la cataracte est une opération chirurgicale en externe, dont l’opération prend 15 minutes. En général, c’est une chirurgie d’un jour, qui vous permet de retourner à la maison quelques heures après l’opération.

Le chirurgien appliquera d’abord un anesthésiant sur votre œil pour que vous ne ressentiez aucune douleur. Par la suite, il utilisera une technique appelée phacoémulsification, qui consiste à retirer la cataracte par une petite incision et un petit tube inséré dans la cornée par laquelle est installée la lentille pour remplacer le cristallin enlevé.

La petite taille de l’incision fait en sorte que l’œil guérira rapidement avec peu ou pas d’inconfort. Par ailleurs, assurez-vous d’avoir avec vous quelqu’un qui vous accompagne, car vous ne pourrez pas conduire votre véhicule après la chirurgie. À la visite de contrôle le lendemain, le chirurgien pourra vous mentionner quand vous pourrez à nouveau conduire.

Les risques

Comme pour toute opération chirurgicale, même une intervention aussi sûre que l’opération de la cataracte s’accompagne toujours de certains risques. Les risques possibles comprennent, entre autres :

  • l’hémorragie oculaire
  • l’infection
  • l’inflammation
  • la pression intraoculaire élevée
  • l’œdème à l’arrière de l’œil
  • le décollement de la rétine

Il est important de noter que l’opération de la cataracte est une intervention dont le taux de réussite est élevé et dont le risque de perte de vision est extrêmement faible.

Choix de la lentille

Durant l’opération, le cristallin de l’œil est remplacé par une lentille intraoculaire. À ce sujet, les lentilles permettent de corriger différents problèmes de vision. Le régime d’assurance maladie du Québec assume les frais d’implantation d’une lentille monofocale asphérique permettant de corriger la vision de loin, mais ne permet pas de corriger la vision intermédiaire, de près et l’astigmatisme.

La lentille monofocale corrigeant l’astigmatisme permet quant à elle d’ajuster à la fois la vision de loin et l’astigmatisme. La lentille multifocale ou à plage de vision étendue permet quant à elle de rectifier la vision de près ou intermédiaire et de loin. Il est également possible de corriger l’astigmatisme avec ces lentilles.

Par contre, étant donné la composition de la lentille (lentille à multiples foyers), la difficulté à voir dans les endroits faiblement éclairés, par exemple  la nuit, et la formation de halos autour des lumières la nuit venue sont souvent mentionnées comme conséquences de l’implantation de cette lentille.